Nichoir à chauves souris
  • Nichoir à chauves souris

Nichoir à chauves souris en bois brut

Produit fabriqué en France Ce produit se conserve longtemps

Les chauves-souris sont de précieuses auxiliaires ! Elles consomment tout un éventail de proies actives la nuit, comme les papillons de la chenille processionnaire du pin, les carpocapses, les moustiques… Hélas, les populations de chauves-souris tendent à chuter. Avec ce gîte à chauves-souris en bois fabriqué en France vous leur offrez un abri tout en luttant contre de nombreux ravageurs ! Ce nichoir convient aux espèces fissuricoles (pipistrelle par exemple).

Voir aussi les nichoirs pour oiseaux

Voir la description détaillée
Quantité
Disponible

41,50 €

 Notes et avis clients
personne n'a encore posté d'avis
Sur ce produit :
Livraison offertedès 100€ d'achats
et sur de nombreux produits

Description Nichoir à chauves souris en bois brut

Le nichoir à chauves-souris en bois

En journée, les chiroptères (plus communément appelés chauves-souris), élisent domicile dans des cavités, des fissures, des grottes ou bien derrière un volet. Elles attendent ainsi, le tête en bas, la tombée de la nuit. Ce gîte à chauves-souris en bois est un refuge idéal pour ces petits mammifères. Il leur offre une planche d’atterrissage rainurée afin de faciliter leur entrée, un espace confiné et étroit comprenant des tasseaux afin qu'elles puissent se suspendre la tête en bas. Ce nichoir à chauves-souris est un refuge pour la belle saison. Il n'est pas utilisé pour le passage de l'hiver, qui se fait plutôt dans des grottes ou des caves.

Composition du gîte à chauves souris

Ce nichoir à chiroptères est en bois  de sapin et de mélèze des Vosges. De fabrication artisanale, il comprend :

  • une structure formant une cavité étroite. A l'intérieur 3 tasseaux en sapin qui font offices de perchoirs pour les chauves-souris
  • une planche d'envol et d’atterrissage verticale et rainurée
  • un toit fixe

Ses caractéristiques techniques

  • Dimensions extérieures (avec le toit) : 41 cm x 25 cm x 12 cm
  • Dimensions interne de la cavité : 29 cm x 18,5 cm x 5 cm
  • Dimensions extérieures de la planche d'atterrissage : 9 cm x 18,5 cm
  • Épaisseur des planches en mélèze : 2,5 cm
  • Épaisseur des planches de sapin : 1,8 cm
  • Poids du nichoir : environ 1,730 kg

Du fait de sa fabrication artisanale, les dimensions peuvent varier d'un gîte à l'autre.

Installation du nichoir à chauves-souris

Pour que le gîte soit occupé, il convient de mettre toutes ses chances de son côté en respectant certaines règles :

  • Le gîte à chauve-souris doit être placé verticalement, face à un terrain dégagé. Le mieux est de l'installer contre un mur ou contre le tronc d'un vieil arbre.
  • La hauteur d'installation doit être comprise entre 2 et 6 m.
  • L'exposition conseillée est le Sud ou Sud-Est, ceci afin que le soleil réchauffe le nichoir en début de matinée.
  • L'entrée doit être dégagée car les chauves-souris se laissent tomber, avant de déployer leurs ailes pour prendre leur envol.
  • Le nichoir doit être fermement fixé contre son support. En effet les chauves souris ne s'installeront que si l'ensemble est parfaitement stable.

Pour fixer le gîte, servez vous des anses métalliques présentes au dos. Passez un fil de fer épais à l'intérieur et fixer le sur le support de votre choix. Si vous fixez le gîte contre un arbre, prenez garde à ne pas le blesser (installez des cales en bois entre le fil de fer et le tronc de l'arbre).

Entretenir son nichoir à chauves-souris

Le nichoir à chauve-souris est en bois de mélèze et sapin brut non traité. Le bois de mélèze est réputé imputrescible et ne nécessite pas de traitement ou de peinture en particulier. Vous pouvez néanmoins l'imperméabiliser pour augmenter sa durée de vie. Pour cela, appliquez une couche d'huile de lin tout les 2 ou 3 ans, sur les façades extérieures. Attention à ne pas trop en mettre car les chauves-souris sont sensibles aux odeurs.

Le nichoir ne nécessite pas de nettoyage.

Attention, ne jamais déranger les chauves-souris, cela peut leur être fatal !

Quand installer son nichoir à chauves-souris

A la sortie de l'hiver, les chauves souris recherchent un gîte de transition pour la belle saison. L'idéal est d'installer le nichoir un peu avant cette période, afin d'optimiser les chances de colonisation.

Colonisation par les chauves-souris

Après avoir passé l'hiver dans des caves ou des grottes, les chauves-souris partent à la recherche d'un site estival pour mettre bas et élever leur progéniture. Cette recherche s'effectue dès le mois de mars :

Jan
Fev
Mar
Avr
Mai
Jui
Jui
Aou
Sept
Oct
Nov
Dec
Période d'installation
Jan
Fev
Mar
Avr
Mai
Jui
Jui
Aou
Sept
Oct
Nov
Dec
Période de colonisation
Jan
Fev
Mar
Avr
Mai
Jui
Jui
Aou
Sept
Oct
Nov
Dec
Légende
Optimale
Possible
Peu recommandé

Les points forts du gîte à chauve-souris en bois massif

  • Ce nichoir à chauves-souris a été fabriqué en France par un jeune artisan vosgien
  • La fabrication du nichoir a lieu à moins de 20 km du lieu de coupe et de transformation
  • Le bois utilisé est issu de forêts vosgiennes gérées durablement (certifié PEFC)
  • L'épaisseur des planches et l'essence de bois utilisée (mélèze) confèrent au nichoir une grande robustesse et durée de vie
  • Le gîte à chauve-souris est vendu brut. Le bois n'a subi aucun traitement et ne contient aucune colle, ceci afin de préserver l'environnement et la santé de ses occupants

Quelques hôtes du nichoir à chauves-souris

  • Les pipistrelles
  • Les murins
  • Les noctules
  • Les oreillards
Chauve-souris surprise derrière un volet

Les chauves-souris, de petits mammifères indispensables à l'équilibre des écosystèmes

Les chauves-souris dorment la journée, la tête en bas

Généralités sur les chauves-souris

Les chauves-souris (chiroptères) sont des animaux méconnus mais pourtant fascinants. Ce sont en effet, les seuls mammifères capables de voler. Il existe plus de 35 espèces en France et elles ont toutes comme point commun de sortir la nuit pour chasser divers insectes volants. Elles les localisent grâce à un système bien particulier, semblable à un sonar. Les chauves-souris ont un métabolisme extrêmement rapide, ce qui les oblige à consommer de grandes quantités d'insectes (la moitié de leur propre poids chaque nuit). Leurs zones de chasse de prédilections sont les surfaces d'eau calme, les lisières de forêts, les clairières… Elles apprécient également les milieux structurés tels que les jardins arborés.

Durant la journée, elles passent leur temps à dormir, perchées la tête en bas, dans divers cavités ou fissures. Les endroits qu'elles affectionnent particulièrement sont : des fissures dans les falaises, des anfractuosités dans les arbres, des grottes, mais aussi des constructions humaines telles que les greniers, combles, caves et vieux monuments.

Leur cycle biologique

Le cycle biologique des chauves-souris est rythmé par les saisons :

Au printemps, les femelles gestantes cherchent un abris estival afin de mettre bas. Le nichoir à chauves-souris peut remplir cette fonction. Elles forment alors de petites colonies, à la différence des mâles qui vivent en solitaire. La mise bat s'effectue au mois de mai. Chaque femelle donne naissance à un petit, qui deviendra autonome dès le mois d'août. 

L'été est consacré à la chasse et à l'élevage des jeunes.

A l'automne, les chauves-souris s'accouplent et commencent à constituer leur réserve de graisse pour l'hiver. Elles commencent également leur migration vers les sites d'hivernations où elles formeront de vastes colonies.

L'hiver est la période de repos. Elles hivernent jusqu'au printemps suivant et un nouveau cycle commencera.

Les chauves souris passent généralement l'hiver dans des grottes
La chauve-souris est une bonne chasseuse de moustiques

Rôle écologique des chiroptères

De par leur régime insectivore, les chauves souris jouent un rôle indispensable dans la régulation des populations d'insectes. Ne chassant que le nuit, elles s'attaquent exclusivement aux insectes nocturnes. On peut citer quelques ravageurs faisant parti de leur régime alimentaire :

C'est un excellent auxiliaire de lutte biologique, d'autant plus que son métabolisme rapide l'oblige à manger de grandes quantités d'insectes (1500 à 3000 par nuit). Dans les stratégies de lutte biologique contre les ravageurs des arbres fruitiers ou la processionnaire du pin, il est recommandé d'installer des nichoirs à chauves souris.

Les menaces pesant sur les chauves-souris

  • La destruction de l'habitat avec l'urbanisation galopante, la destruction des haies et des zones humides.
  • La disparition des sites estivaux et d'hibernation avec : la rénovation des vieux bâtiments, l'abattage des vieux arbres qui présentaient de nombreuses cavités, la condamnation des entrées des caves…
  • La pollution lumineuse qui perturbe leur rythme naturel
  • Le manque de nourriture avec la baisse des populations d'insectes. En effet, en Europe, 80% des insectes ont disparu en 30 ans.
  • Le dérangement durant la période de reproduction ou bien durant l'hibernation. Les chauves-souris sont très sensibles au bruit, des travaux à proximité des sites d'hibernation sont souvent fatals.
  • Les produits chimiques avec le consommation d'insectes empoisonnés par certains pesticides chimiques mais aussi le traitement chimique des charpentes.
  • Une mortalité directe avec l'accroissement du nombre d'un de leur prédateur : le chat ! Les éoliennes font également de nombreuses victimes…
Les éclairages nocturnes des vieux bâtiments perturbent le rythme biologique des chauves-souris

Maintenir et protéger les chauves-souris au jardin avec :

L'extinction des éclairages nocturnes

L'éclairage nocturne perturbe les proies des chauves-souris qui ne peuvent plus se reproduire mais aussi les chauves souris elles mêmes, qui se croient alors en plein jour. Vous pouvez agir à différents niveaux : chez vous en coupant tous les éclairages extérieures (même les petites torches solaires !) et à l'échelle de votre commune avec l'existence d'un label : Villes et Villages étoilées

La préservation des sites estivaux et hivernaux

Beaucoup d'espèces de chauves-souris mettent bas et hibernent dans les cavités de vieux arbres. En lisière de forêt ou au jardin, il est donc important de laisser les arbres vieillir. Vous pouvez également installer des nichoirs à chauves-souris afin de pallier à ce manque d'habitat.

L'augmentation du nombre d'insectes

Une des causes majeurs de l'effondrement des populations de chauves souris est la disparition de leur source de nourriture : les insectes ! Pour cela, n'hésitez pas à augmenter la biodiversité au jardin. Vous pouvez planter des arbres ou bien installer des haies champêtres ou une jachère fleurie. Ceux-ci attireront les insectes, en leur offrant un habitat propice à leur reproduction. 

La préservation des zones humides

Les mares, étangs et cours d'eau hébergent une quantité d'insectes nocturnes appréciés des chauves-souris. Ce sont également d'excellents terrains de chasse.

 Avis

Soyez le premier à donner votre avis !