Contre les vers des fruits

Les vers des fruits se distinguent en 2 grandes familles :

  • Les mouches des fruits dont les vers / a...

Les vers des fruits se distinguent en 2 grandes familles :

Avec nos solutions naturelles sans danger pour l'homme et l'environnement, luttez efficacement contre ces ravageurs des fruits !

  • Détecter les vols de papillons et mouches avec nos pièges à phéromones, capsules de phéromones et attractifs alimentaires.
  • Traitez les chenilles avec nos traitements bio et naturels à base de bacilles de thuringe.
  • Créez une barrière physique contre les mouches des fruits avec du talc 100% naturel.
  • Carpocapse des pommes, poires et noix

    Le carpocapse des pommes, poires et noix (Cydia pomonella) est sans doute l'un des  plus grands ravageurs au verger. Sa chenille communément appeler "le vers de la pomme" pénètre dans le fruit pour se nourrir du trognon, pépins ... Le fruit véreux tombe alors prématurément et ne pourra pas se conserver.

    Pour une stratégie de lutte biologique globale et efficace contre le carpocapse, nous avons sélectionné les meilleurs traitements bio et naturels :

    • Le piège à phéromone couplé avec la capsule de phéromone longue durée anti-carpocapse permet de détecter les vols du papillon qui sont annonciateurs d'une attaque imminente.
    • Une fois les premiers carpocapses capturés dans le piège, attendez 2 semaines et effectuez un traitement naturel à base de Bacille de thuringe. Ce traitement va agir sur les jeunes chenilles avant qu'elles ne pénètrent dans le fruit.
    • A l'automne et après la récolte nous vous conseillons l'application de nématodes Sf anti carpocapse qui vont parasiter les chenilles passant l'hiver dans l'écorce de l'arbre et au niveau du sol. Cette solution est régulièrement employée par les arboriculteurs et a une efficacité largement démontrée.
    • Préserver la biodiversité au jardin est sans doute le meilleur moyen de lutte contre les ravageurs. Les chauves souris sont de grandes prédatrices du papillon du carpocapse des pommes, l'installation d'un gîte à chauve souris au verger est une solution idéale sur le long terme.
  • Carpocapse des prunes

    Le carpocapse des prunes (Cydia funebrana) est un petit papillon nocturne dont la chenille s'attaque à de nombreuses variétés : reines-claude, mirabelles, quetsches ... Le ver des prunes pénètre dans les fruits laissant derrière lui un petit trou suintant facilement repérable. Les fruits véreux tombent prématurément et sont difficilement consommables.

    Pour une lutte biologique efficace nous avons choisi pour vous les meilleurs traitements bio et naturels :

    • L'installation de pièges et capsules à phéromone contre carpocapse des prunes permet de détecter les vols de papillons et donc le début d'un cycle de reproduction.
    • Une fois les premiers carpocapses capturés dans le piège à phéromone, attendre 2 semaines et appliquer un traitement naturel : L'insecticide biologique vers et chenilles à base de bacilles de thuringe. Celui-ci agit sur les jeunes chenilles avant qu'elles ne pénètrent dans les prunes.
    • A l'automne après la récolte, nous vous conseillons l'application de nématodes Sf anti vers des prunes. Les nématodes vont infester les larves hivernantes cachées dans l'écorce et au sol limitant ainsi l'infestation au printemps suivant.
    • Préserver la biodiversité au jardin est sans doute le meilleur moyen de lutte contre les ravageurs. Les chauves-souris sont de grandes prédatrices du carpocapse des prunes qui volent uniquement à la tombée du jour. L'installation d'un gîte à chauves-souris au verger est une solution idéale pour un contrôle biologique sur le long terme.
  • Tordeuse orientale du pécher

    La tordeuse orientale du pêcher Grapholita molesta est un petit papillon dont la chenille s'attaque essentiellement aux pêchers, plus rarement aux pommiers, abricotiers ... Elles se développent dans les jeunes rameaux provoquant leur dessèchement mais également dans les jeunes fruits. Les fruits véreux tombent alors prématurément.

    Pour une stratégie de lutte biologique optimale nous avons sélectionné pour vous les meilleurs traitements bio et naturels :

    • L'installation de pièges et capsules à phéromone contre la tordeuse orientale du pêcher permet de détecter les vols de papillons et donc le début des premières pontes.
    • Une fois les premières tordeuses capturées dans le piège à phéromone, attendre 2 semaines et appliquer un traitement naturel : L'insecticide biologique vers et chenilles à base de bacilles de thuringe. Celui-ci agit sur les jeunes chenilles avant qu'elles ne pénètrent dans le végétal.
    • A l'automne après la récolte, nous vous conseillons l'application de nématodes Sf anti vers des tordeuses orientales. Les nématodes vont infester les larves qui passent l'hiver cachées dans le sol et sous l'écorce. Ce traitement limite l'infestation au printemps suivant.
    • Préserver la biodiversité dans son jardin est sans doute le meilleur moyen de lutte contre les insectes nuisibles. Par exemple les chauves-souris sont de grandes consommatrices de papillons nocturnes comme la tordeuse orientale. La pose d'un gîte à chauves-souris au verger est une solution de bio-contrôle idéale sur le long terme.

  • Mouche méditerranéenne des fruits

    La mouche méditerranéenne des fruits Ceratitis capitata est un ravageur essentiellement présent dans le Sud de la France. Le ver s'attaque aux pêchers, agrumes, pommiers, abricotiers, vignes, fraisiers, cerisiers ... La mouche pique le fruit pour pondre ses oeufs directement dans la chair et les asticots qui en sortent vont le consommer de  l'intérieur provoquant un pourrissement extrêmement rapide. Un fruit piqué et véreux n'est plus consommable. 

    Pour une stratégie de lutte biologique globale nous avons sélectionné pour vous les meilleurs traitements bio et naturels :

  • Mouche du brou de noix

    Les mouches du noyer (Rhagolegis completa) pondent leurs oeufs dans les noix lorsque celles-ci sont encore vertes. Les larves qui en sortent se nourrissent du brou, qui devient rapidement noir et collant. Les noix ne peuvent plus sécher, pourrissent et ne sont plus consommables. Il arrive en cas d'attaque précoce (mi-août) que la récolte soit réduite à néant.

    La mouche du brou du noyer effectue une seule génération par an. Les mouches sortent du sol début juillet et vivent jusqu'à fin septembre. Chaque femelle peut pondre jusqu'à 400 oeufs dans le brou des noix. Les vers se nourrissent pendant 3 à 5 semaines puis se laissent tomber au sol où ils se transformeront en pupes et attendront l'été suivant pour sortir du sol sous forme de mouche.

    A ce jour il existe peu de solutions pour lutter contre ce ravageur d'importance, l'utilisation d'un Piège à mouches des fruits avec un Attractif ammoniacal permet de piéger les adultes de manière efficace dès le début des premiers vols.

    Une fois les premières mouches détectées dans les pièges, vous pouvez pulvériser sur l'arbre un traitement bio naturel à base de Talc. Le talc va créer une barrière minérale sur les noix qui empêche les mouches de pondre à l'intérieur.

  • Mouche de la cerise

    Le ver de la cerise ou mouche de la cerise Rhagoletis cerasi s'attaque uniquement aux cerises. Elle pique le fruit pour pondre ses oeufs directement dans la chair et les asticots qui en sortent vont le consommer de  l'intérieur. La cerise piquée et véreuse pourrit extrêmement rapidement. L'un des symptômes d'une attaque est l'apparition d'une tâche brunâtre autour de la piqûre.

    Pour une stratégie de lutte biologique globale nous avons sélectionné pour vous les meilleurs traitements bio et naturels :

    • L'installation de pièges avec un attractif ammoniacal permet de détecter les vols de la mouche de la cerise et donc le début des premières pontes.
    • Une fois les premières mouches piégées, attendez une dizaine de jours avant d' appliquer un traitement bio : Le talc ! Ceci afin de créer une barrière physique sur les fruits qui empêchera les mouches de pondre à l'intérieur.
  • Mouche de l'olive

    La mouche de l'olive Bactrocera oleae  pique les olives pour introduire ses oeufs directement dans la chair. Les asticots vont se développer à l'intérieur provoquant une acidification et leur chute précoce.

    Pour une stratégie de lutte biologique globale contre les vers de l'olive nous avons sélectionné les meilleurs traitements bio et naturels :

    • La pose de pièges avec un attractif ammoniacal ou une phéromone contre le mouche de l'olive permet de détecter les vols et donc le début des premières pontes.
    • Une fois les premières mouches capturées dans le piège, attendez une dizaine de jours avant d' appliquer du talc. Ce traitement bio va  créer une barrière minérale sur les fruits qui dissuadra les mouches de pondre à l'intérieur.
Conditions Générales de ventes | Mentions Légales | Infos livraison | Protection des données personnelles | Retour & remboursements