Choux bio

Des choux pour tous les goûts !

Les choux appartiennent à une grande famille de plante appelée les Brassicacées (anciennement crucifères). Cette famille possède des caractéristiques bien précises, à savoir : une fleur possédant 4 pétales et formant une croix et des composés soufrés. Ce sont ces derniers qui donnent aux choux leur saveur si particulière. Ce sont des plantes herbacées aux ports variés et aux fleurs très mellifères. Ils appartiennent tous au même genre botanique, à savoir le genre Brassica. Les choux cultivés au potager sont généralement bisannuels, c’est-à-dire que la première année de culture est consacrée à la croissance végétative et que la deuxième année est consacrée à la floraison et grenaison.

On distingue 6 types de choux potagers. Ils correspondent à différentes parties du végétal qui ont été sélectionnées :

Les choux pommés

Ces choux forment des pommes compactes pouvant atteindre plusieurs kilogrammes. Ce sont des choux de bonne conservation et disponible tout l’hiver. Il en existe plusieurs :

  • Les choux cabus avec les variétés DE WÄDENSWIL (pour la choucroute) ou DOTTENFELDER DAUER KS (très bonne conservation). Les choux rouges tels que KALIBOS ou AMARANT en font également parti.
  • Les choux de milan : Ces choux se conservent un peu moins bien que les choux cabus, ils se consomment frais. On peut citer les variétés PARADIESLER ou le GROS DES VERTUS.

Les choux fleurs

Ils ont été sélectionnés pour leur fleurs, ils peuvent être classés en 3 catégories :

  • Les choux fleurs "classiques" : ils forment une boule de fleurs compacte généralement blanches (comme la variété TABIRO KS) mais il en existe des vertes (VERDE DI MACERATA) ou violettes (DI SICILIA VIOLETTO).
  • Les choux romanesco : d’origine italienne, ces choux sont très digestes et au goût fin et délicat.
  • Les brocolis : Originaires de Sicile, ces choux forment soit une fleur sur une tige centrale (par exemple la variété CALABRESE NATALINO) ou bien plusieurs bouquets de fleurs. On parle alors de brocolis à jets.
Les choux kales sont des choux très rustiques.

Les choux kales ou choux palmiers

On consomme les feuilles uniquement, celles-ci sont ramassées au fur et à mesure des besoins.  Ce sont des variétés très rustiques et résistantes au froid (jusqu’à -20°C pour certaines variétés). Les feuilles sont meilleures consommées après les premières gelées. On distingue les choux frisés comme le chou HALBHOHER GRÜNER KRAUSER et les choux palmiers au port droit. C’est le cas du chou palmier NOIR DE TOSCANE.

C’est également dans cette catégorie que l’on retrouve les choux Asiatiques PeTsaï, délicieux crus et en salade.

Les choux raves

Ces choux sont sélectionnés pour leur tige renflée. Ils sont préférentiellement consommés jeunes car ils deviennent fibreux avec le temps. Il existe des variétés vertes / blanches (TRERO) ou bien les choux-raves violets AZUR STAR.

Les choux de Bruxelles

Ces choux ont été sélectionnés pour leur bourgeons axillaires pommés : C’est le cas des choux de Bruxelles avec les variétés DE ROSNY ou la SÉLECTION SATIVA.

Le chou chinois Pak Choi a une cote renflée à la saveur douce.

Les choux Asiatiques Pak Choï

C'est leur cote renflée qui a été sélectionnée. 

Ce légume originaire d'Asie commence à être cultivé en Europe.

Il existe également des choux vivaces, dits choux perpétuels. C’est le cas du chou Daubenton.

Histoires de choux

Au Moyen-Âge la culture du chou était très répandue.

Les choux Occidentaux ont pour origine un chou sauvage Brassica oleracea que l’on rencontre toujours sur les façades maritimes d’Europe du Nord-Ouest. C’est donc l’un des rares légumes actuels qui a une origine Européenne ! Le chou a été cultivé depuis l’Antiquité, c’était également un aliment de base au Moyen Âge et il est toujours largement cuisiné de nos jours ! La capacité des plantes du genre Brassica à se croiser entre elles a donné naissances à de nombreuses variétés.

Les choux asiatiques quant à eux, sont issus d’un navet sauvage : Brassica rapa qui est présent en Turquie. Le chou est le principal légume consommé en Asie.

Le chou, l’une de nos plantes potagères les plus nutritives !

Le chou possède de nombreux atouts nutritionnels et il existe tellement de variétés différentes que nous nous intéresserons qu’aux principaux bienfaits !

  • Les composés soufrés présents en grande quantité dans les choux aident le foie à détoxifier l’organisme. Ils auraient également une action anti-inflammatoire.
  • Au niveau des vitamines, les choux à feuilles sont très riches en vitamines C (100 g de chou Kale couvrirait les besoins journaliers). Et en vitamine K (qui favorise la fluidification du sang).
  • Au niveau des vitamines, les choux à feuilles sont très riches en vitamines C (100 g de chou Kale couvrirait les besoins journaliers). Et en vitamine K (qui favorise la fluidification du sang).
  • Les choux sont également très riches en Calcium biodisponible. Ce sont les choux chinois qui en contiennent le plus ainsi que les choux kales.
  • Ils sont très riches en anti-oxydants (composés qui luttent contre le vieillissement cellulaire). Le chou rouge en contient particulièrement sous forme de cyanidine et le chou de Bruxelles sous forme d’indoles.

Les choux rouges font de belles salades de crudités

En bref, les choux font parties des plantes potagères les plus intéressantes pour prendre soin de notre santé et péter la forme !

Savez-vous planter les choux ?

Les choux cultivés sont d’excellentes plantes potagères et suivant les variétés, adaptées à tous les climats, mais leur culture peut s’avérer délicate à cause d’attaques de ravageurs.

Besoin en eau

Elevé à modéré

Le chou aime les terrains humides et frais. Il est fortement recommandé d’installer un paillage épais.

Luminosité

Plein soleil.

Pour un bon développement, plantez les choux en plein soleil.

Température

Les choux sont des légumes rustiques pouvant rester en pleine terre durant l’hiver. Ils supportent des températures inférieures à -10°C. Sauf les choux asiatiques qui sont gélifs. Les semences peuvent germer à partir de 5°C.

Type de sol

Ils apprécient les terres profondes, argileuses. Ils poussent mieux dans les terrains légèrement basiques.

Fertilisation

Elevée

Apporter du compost ou lombricompost à la plantation. Il aime les sols riches en calcium, la poudre de coquille d’huître est appréciée. 

Rotation de la culture

Attendez 4 ou 5 ans avant de replanter des choux au même endroit.

Entretenir sa culture de choux

Les choux sont sensibles aux attaques de ravageurs, il est conseillé de surveiller régulièrement ses plants. Paillez généreusement pour limiter le développement des mauvaises herbes et garder la fraicheur du sol.

Quelles sont les associations de culture bénéfiques aux choux ?

Les choux s'associent avec de nombreuses plantes au potager.

De manière générale les choux s'associent avec la majorité des légumes. Ils se plaisent avec les légumes à croissance rapide car il est possible de faire une récolte avant que les choux ne prennent trop leurs aises.

Choux et haricots / pois : Semez des haricots ou pois entre les choux. Ils vont enrichir le sol tout en occupant l’espace libre.

Choux et salades : Les salades vont occuper l’espace le temps que les choux grossissent.

Choux et carottes : Les carottes sont des plantes aromatiques qui éloigneraient les altises. Plantez une plate-bande de carottes puis repiquer des plançons de choux au milieu.

Quelles associations éviter ?

Choux - fenouils : De manière générale, le fenouil limite la croissance des autres plantes potagères.

Comment produire ses propres graines de choux ?

Produire ses propres graines de choux est à la portée de tous mais nécessite de respecter un protocole précis. Le chou étant une plante bisannuelle, la récolte de graines se fera la deuxième année.

La production des graines se fera en 5 étapes :

  • La première année de culture : De la mi-juillet à la mi-août, semez directement en pleine terre ou en pépinière la variété de choux que vous souhaitez reproduire. Entretenez-les de la même manière que vous autres cultures de choux.
  • La sélection des choux : Le pollen des choux est transporté par les insectes pollinisateurs ou par le vent. Il convient de respecter une distance d’au moins 1 km entre chaque variété, ceci afin d’éviter les croisements. Cela est d’autant plus vrai que les choux ont une forte tendance à s’hybrider. Le plus simple est de reproduire qu’une seule variété de chou par an. Avant l’hiver, lorsque les pieds de choux seront développés, sélectionnez ceux qui présentent un intérêt pour vous (taille, résistance aux maladies ou insectes…) vous pouvez récolter et manger les plants qui ne correspondent pas à vos attentes.
  • La seconde année de culture : Les choux sont des légumes d’hiver assez rustiques, néanmoins, suivant les variétés, la résistance au gel n’est pas la même. En cas de forte gelée, vous pouvez recouvrir vos pieds de choux avec de la paille. Dès le mois de Mars, la floraison des choux peut commencer ! Une grande hampe florale va apparaître. Il est conseillé de tuteurer les choux car avec le poids ils peuvent verser… Une fois que la pollinisation a eu lieu, il apparaît de petits fruits caractéristiques de la famille des choux : les siliques.
Un bourdon pollinise cette fleur de chou
  • Récolte des graines de choux : La récolte des graines commence lorsque les siliques sont bien sèches et qu’elles s’ouvrent facilement. Coupez les hampes sèches puis battez les sur un drap ou marchez dessus. Ainsi, les graines sortiront facilement de leur silique.
  • Triage et conservation des semences de choux : Le tri des graines de choux est relativement simple. Vous pouvez les passer au tamis. Dans un premier temps laissez vos graines à l’air libre pendant plusieurs semaines pour parfaire le séchage, puis dans un second temps, stockez les dans des sachets papiers dans un endroit frais et sec. Vous pouvez les conserver durant 5 ans.

Les maladies et parasites des choux

  • La fonte des semis : les jeunes plantules de choux peuvent être atteints par un champignon des racines. Les plantules noircissent au collet, flétrissent et meurent.
  • Le mildiou des crucifères (Peronospora parasitica) : Des tâches brunes ou jaunes apparaissent sur les feuilles. Cette maladie s’attaque surtout aux feuilles des choux Asiatiques.

Les choux sont également très sensibles aux carences. Les plus fréquentes sont les carences en potassium et en bore. Vous pouvez apporter un amendement organique à la plantation et durant la phase de croissance. Le lombricompost est particulièrement recommandé.

Les insectes et autres parasites des choux

Des chenilles vertes qui mangent les feuillent de chou ? Il s'agit de la piéride du chou
  • Piéride du chou : Ce joli papillon blanc pond des œufs jaunes sous les feuilles de choux. Les chenilles vertes se développent très rapidement et mangent les feuilles en laissant derrière elles les nervures et des crottes caractéristiques. Pour lutter contre elles, vous pouvez les ramasser à la main ou utilisez un insecticide biologique à base de Bacille de Thuringe. Les mésanges peuvent également manger ces chenilles, pensez à installer un nichoir !
  • Pyrale du chou et autres noctuelles : La pyrale du chou (Evergestis forficalis) est une chenille verte s’attaquant au cœur des choux. La noctuelle du chou (Mamestra brassicae) est une chenille verte ou brune s’enroulant sur elle-même. Elle se nourrit des feuilles. Pour ces 2 types de chenilles, lorsque le ramassage à la main n’est pas possible, vous pouvez pulvériser un insecticide vers et chenilles.
  • Puceron cendré du chou : Le puceron cendré du chou, Brevicoryne brassicae, est un puceron gris, d’aspect farineux. Ils nuisent à la croissance des choux et ils font de gros dégâts sur les fleurs ou les siliques. Vous pouvez installer une jachère fleurie à proximité direct afin d’attirer leurs prédateurs naturels (syrphes, parasitoïdes et coccinelles). Un paillage clair mis en amont désorienterait les femelles ailées venues pour coloniser les plants.
  • Punaises : Ces insectes favorisés par des été chauds et secs ou bien introduits récemment (c’est le cas de la punaise diabolique) causent de plus en plus de dommage aux plantes potagères. Les choux sont très vulnérables aux attaquent de punaises. Lorsqu’elles les piquent pour se nourrir, elles provoquent des nécroses et décolorations. Si le bourgeon est piqué, le chou devient « borgne » et il ne peut plus former de pommes ou de fleurs. Il n’existe pas de traitements efficaces mis à part le ramassage à la main ou la destruction des œufs.
  • Cécidomyie du chou : La cécidomyie du chou (Contarinia nasturtii) est un petit diptère (mouche) qui pond ses œufs à la base des jeunes feuilles de choux. Les asticots qui en sortent grignotent les bourgeons. Le chou devient borgne, c’est-à-dire qu’il ne peut plus former de fleurs ou de pommes. 
  • Aleurode du chou : L’aleurode du chou, Aleurodes proletella, est une sorte de petite mouche blanche qui s’envole lorsque l’on touche le feuillage. C’est un insecte piqueur qui ponctionne de la sève pour se nourrir. C’est un ravageur anecdotique qui prolifère en conditions chaudes et sèches. Il peut être problématique sous serre. La punaise prédatrice Macrolophus pygmaeus est efficace sur aleurode du chou.
La punaise diabolique s'attaque à de nombreuses plantes du potager, dont les choux.

Limaces : C’est sans le doute le principal ennemi des choux. Les limaces font de gros dégâts sur les jeunes plantules ou sur les plants fraîchement repiqués. Sur les choux bien développé les dégâts peuvent être impressionnants mais sont moins grave que sur les jeunes sujets. Pour lutter contre les limaces vous pouvez utilisez des nématodes contre les limaces ou un traitement bio à base de phosphate ferrique.

Ooops !

Cette page n'existe pas, ou à été déplacée
Faites une recherche sur notre site :

Votre expert en lutte biologique