Artichaut bio

Qu’est-ce que l’artichaut ?

Champs d'artichauts biologiques

L’artichaut (Cynara cardunculus) est une plante vivace appartenant à la famille des Astéracées (au même titre que les marguerites, les tournesols…). De l’automne au printemps, il forme une touffe au feuillage dentelé et duveteux pouvant atteindre 0,8 à 1,5 m de diamètre. A la fin du printemps, de grandes tiges apparaissent, ce sont elles qui vont porter les fleurs tant appréciées. Le pied d’artichaut peut alors atteindre 2 m de hauteur ! Une fois que la floraison est terminée, le pied se met à sécher, mais il repartira de la base dès les premières pluies de fin d’été. Remarque : suivant les souches d’artichaut, un pied peut être plus ou moins épineux.

Histoire et origine de la culture de l’artichaut

La culture de l’artichaut aurait débuté au Ier siècle de notre ère en Espagne et au Maghreb. Il a ensuite été couramment cultivé en Italie au XVème siècle, avant d’arriver en France au XVIème siècle. 

C’est aujourd’hui un légume apprécié pour son goût fin et délicat. Il est essentiellement cultivé dans la moitié sud de la France et sur la façade atlantique.

Usages et propriétés de l’artichaut

On consomme la fleur (appelée capitule) avant sa maturité. C’est un légume peu calorique (43 kcal/100 g) et riche en fibres bénéfiques pour la flore intestinale. Il est riche en minéraux tels que le magnésium, potassium, phosphore et sélénium. Le cœur d’artichaut fait partie des aliments les plus riches en anti-oxydant !

Il existe de nombreuses façons de consommer l’artichaut. Elles dépendent surtout de la variété utilisée. Les gros artichauts verts, des variétés verts globes ou Imperial star, sont utilisés pour leur fond très développé. Ils sont alors consommés cuits à la vapeur et avec une vinaigrette. D’autres variétés, telles que l’artichaut violet de Provence, se consomment très jeunes et entières. Ces derniers sont excellents préparés avec des aromates, puis conservés dans de l’huile d’olive.

Salade composée à base d'artichauts

Un autre usage de plus en plus connu de l’artichaut est médicinal. En effet, les infusions de feuilles séchées, ou encore la prise de compléments alimentaires à base de feuilles d’artichaut ont une action bénéfique sur le foie (on les dit "hépato-protectrice"). 

Comment cultiver l’artichaut au jardin ?

L’artichaut est une plante facile à cultiver, mais elle nécessite des hivers doux. Lors de la plantation de plants issus de semis, tenez compte du fait qu'il n'y aura pas, ou peu, d’artichauts la première année. Les récoltes abondantes commenceront cependant dès la deuxième année.

Besoin en eau

Modéré

En période sèche, prévoyez un arrosage par semaine. Les pieds d’artichauts apprécient un bon paillage (paille ou foin).

Luminosité

Plein soleil

C’est une plante originaire du bassin méditerranéen. Elle apprécie une bonne luminosité.

Température

Rustique jusqu’à -5°C

L'artichaut supporte des températures plus fraîches, mais il nécessite dans ce cas un bon paillage.

Type de sol

Profond, humifère et bien drainé

L’artichaut n’apprécie pas l’excès d’eau. Ph neutre à légèrement basique.

Fertilisation

Elevée

C’est une plante gourmande qui apprécie les apports de compost réguliers. Le lombricompost est adapté pour cette culture.

Quelles plantes associées aux artichauts ?

Associer les fèves avec les artichauts est bénéfique

Les fèves

Les fèves sont des plantes de début de printemps à croissance rapide. Elles fixent l’azote atmosphérique dans le sol, ce qui va l’enrichir au bénéfice des artichauts. N’hésitez donc pas à en planter tout autour des plants.

Une bonne association au jardin : les pois et les artichauts.

Les pois

Les pois, tout comme les fèves, enrichissent le sol en azote au bénéfice des plants d’artichauts. Implantez des pois nains tout autour.

Quelles sont les associations de légumes défavorables à l’artichaut ?

De manière générale, il faut éviter de planter les artichauts à proximité de plantes de la même famille (topinambour, salsifis, tournesols…). Le fenouil nuirait également au développement de l’artichaut.

Comment produire ses graines d’artichauts ?

Les abeilles et bourdons sont attirés par les fleurs d'artichaut

Fleur d'artichaut

Tout d’abord, il faut sélectionner le plant d’artichaut qui présentent des caractéristiques intéressantes pour vous. Cela peut être une sélection sur leur taille, leur goût, leur résistance aux maladies, l’absence d’épines

Une fois cette sélection faite, laissez un artichaut que vous ne ramasserez pas. Celui-ci va donner une belle fleur violette très mellifère (photo de gauche), avant de sécher. 

Les graines sont matures lorsque les fleurs séchées s’ouvrent et les laissent s’échapper, portées par un pappus ou des aigrettes (petit parasol des soies qui permet aux graines d’être portées par le vent, à l’image du pissenlit). Vous pouvez ensuite les récolter ! (cf photo de droite).

Une fois sèche, la fleur de l'artichaut libère ses graines

Graines d'artichaut

Pour les récolter, coupez les fleurs séchées et ouvertes, puis suspendez les au-dessus d’un bac ou dans une enveloppe papier afin de récupérer les graines qui tomberont progressivement.

Une autre méthode utilisée pour la multiplication des artichauts est le prélèvement d’œilletons sur le pied mère. Chaque année, vous pouvez prélever un ou plusieurs œilletons (en veillant à en laisser au moins 3 par pied mère) et les repiquer. Ils donneront de nouveaux pieds identiques au pied mère.

Les maladies et parasites de l’artichaut

Les maladies de l’artichaut

  • La ramulariose est une maladie spécifique de l’artichaut. Elle provoque des tâches brunes sur les feuilles au moment de la récolte ainsi qu’un dessèchement prématuré du feuillage.
  • L'oïdium peut également apparaitre sur les artichauts, essentiellement dans le sud de la France.
  • Le mildiou, essentiellement en Bretagne. Evitez d’arroser le feuillage.

Les insectes ravageurs et autres nuisibles de l’artichaut

Le principal ravageur de l'artichaut est le puceron noir

Les pucerons de l’artichaut

Parmi les espèces de pucerons nuisibles à l'artichaut, on trouve : le puceron noir de la fève (Aphis fabae), le puceron vert du prunier (Brachycaudus helichrysi), le puceron de l'artichaut (Brachycaudus cardui) et le puceron vert de l'artichaut et du cardon (Capitophorus horni). Chacune de ces espèces peut être efficacement combattue avec les coccinelles à 7 points et larves de coccinelles à 7 points.

Les chenilles et noctuelles de l'artichaut sont des ravageurs mineurs

Les chenilles et noctuelles de l’artichaut

Plusieurs chenilles s’attaquent à l’artichaut. Parmi celles-ci, on retrouve la noctuelle de l’artichaut (Gortyna xanthenes) qui creuse des galeries dans les tiges et capitules, et la vanesse de l’artichaut, qui se nourrit de ses feuilles.

Un plant d'artichaut qui flétri complétement du jour au lendemain : il s'agit d'une attaque de rongeurs

Les campagnols et mulots

Ces rongeurs sont très friands des racines et du collet de l’artichaut. Ils peuvent détruire plusieurs plants en quelques jours. Pensez au nichoir à rapaces afin d’attirer ces prédateurs dans votre jardin, ce qui vous aidera à empêcher de trop grands dégâts.

Ooops !

Cette page n'existe pas, ou à été déplacée
Faites une recherche sur notre site :

Votre expert en lutte biologique