Engrais verts

    Une définition simple des engrais verts

    Sans rentrer dans des considérations techniques, on peut définir les engrais verts comme étant des plantes cultivées dans le seul but d’améliorer la fertilité des sols et non pas dans un but de récolte. Il s’agit donc de semer une ou plusieurs espèces végétales, de les laisser se développer avant de les détruire par broyage, sarclage, roulage ou bâchage. Les feuilles, les tiges, les racines les autres résidus des plantes sont laissés au sol où les bactéries et champignons viendront dégrader cette matière organique fraîche en humus. La culture d’engrais verts est l’une des pratiques de base du jardinage biologique du fait de ses nombreuses propriétés.

    Les nombreuses propriétés des engrais verts

    Les engrais vert permettent d'utiliser des famille botaniques différentes au jardin et allongent le cycle des rotations

    Les engrais verts permettent l'allongement des rotations

    Au niveau du jardin potager, de nombreuses cultures se succèdent. Généralement, on retrouve à peu près les mêmes familles botaniques comme les Solanacées, les Crucifères, les Liliacées, les Cucurbitacées, les Légumineuses et les Astéracées.

    Sur de petites surfaces comme dans les potagers, le principe de la rotation des cultures peut parfois être difficile à mettre en place. Pour rappel, cette pratique consiste à réaliser à l’échelle d’une parcelle, une succession de cultures avec des espèces de plantes issues de familles botaniques différentes. On alterne également les cultures en fonction de leurs besoin nutritifs et de leur type de développement : légumes feuilles (laitues, épinards, blettes…), légumes fruits (tomates, aubergines, poivrons …) et les légumes racines ou autres tubercules (carottes, pomme de terre, betterave…).

    La rotation des cultures permet de maintenir la bonne fertilité des sols, de gérer les populations d’adventices et de limiter les risques phytosanitaires tant au niveau des maladies que des ravageurs. L’implantation d’engrais verts permet alors d’ajouter des familles botaniques non présentes au jardin potager : Linaceae (lin), Polygonacées (sarrasin), Hydrophyllacées (phacélie), Graminées (seigle, Avoine). Ces cultures intercalaires ont alors un rôle clé dans la rotation.

    Les engrais verts améliorent la structure du sol

    Au potager, la structure du sol peut se retrouver dégradée par un travail du sol trop intense ou des tassements dans les zones de passages. Dans ces conditions, les engrais verts peuvent jouer un rôle très important de décompaction et de restructuration.

    En effet, les différents systèmes racinaires rencontrés chez les engrais verts, fissurent le sol et agglomèrent les agrégats autour des racines. Ce phénomène a lieu aussi bien en surface qu'en profondeur et tout au long du développement des racines. A noter que le pouvoir fissurateur des racines est le plus important chez les crucifères grâce à de puissantes racines pivots. Les graminées quant à elles structurent davantage le sol grâce à leur système racinaire fasciculé.

    Les engrais vert permettent d'utiliser des famille botaniques différentes au jardin et allongent le cycle des rotations

    Une fois détruits, les engrais verts vont constituer une source de biomasse fraîche pour les vers de terre qui creuseront de nombreuses galeries tandis que cet afflux de nourriture entraînera un explosion de la vie microbienne du sol. L'interaction de ces trois phénomènes améliore considérablement la stabilité structurale des sols.

    En parallèle, les engrais verts, en assurant un couvert végétal permanent sur le sol, limitent l'érosion des sols.

    Les vers de terres contribuent à la fertilité des sols

    Les engrais verts contribuent à la fertilité des sols

    En effet, l'implantation d'espèces végétales de la famille des légumineuses comme la vesce, la féverole ou la luzerne permettent d'apporter de l'azote dans le sol. Ces plantes sont en effet capables de rentrer en symbiose avec des bactéries du genre Rhizobium afin de capter l'azote présent dans l'atmosphère et de le métaboliser au niveau des racines dans des organes spécifiques appelés nodosités. Une fois l'engrais vert détruit, les nodosités seront dégradées dans le sol et l'azote qu'elles contiennent servira au développement de la culture suivante.

    Les crucifères, à l'instar de de la moutarde blanche, du radis fourrager ou de la navette, sont capable d'assimiler la potasse naturellement présente dans le sol mais qui est parfois inaccessible aux autres espèces végétales.

    Enfin, chaque engrais vert va produire une grande quantité de matière organique fraîche. Après leur destruction, le mulch ainsi créé va rapidement se dégrader. C'est notamment le cas pour tous les tissus verts faiblement lignifiés (avec un faible rapport C / N) qui vont rapidement dégager une grande quantité d'éléments nutritifs. Ceux ci seront recyclés par la culture suivante. Cet aspect est très intéressant pour l'implantation de cultures exigeantes comme les pommes de terre par exemple. Si les engrais verts sont plus âgés, ils favoriseront la création d'humus.

    Les effets allélopathiques procurés par certaines espèces d'engrais verts permettent de d'inhiber la levée des graines de mauvaises herbes

    Les engrais verts limitent le développement des mauvaises herbes

    Les engrais verts peuvent aussi contribuer à la réduction du nombre d'adventices, les "mauvaises herbes" dans les jardins potagers.

    Premièrement, certaines espèces à l'image du sarrasin, de l'avoine ou du seigle engendrent des effets allélopathiques. En d'autres termes, ces plantes vont secréter des composés naturels qui réduisent la capacité de germination des adventices. Cela agit alors comme un bio-herbicide.

    Deuxièmement, les engrais verts peuvent avoir un fort pouvoir concurrentiel vis à vis des adventices. Ces cultures profitent bien souvent d'un développement très rapide qui leur permet étouffer les plantules de mauvaises herbes sous leurs feuilles. C'est notamment le cas pour un mélange de vesce et de seigle pour lutter contre le chiendent ou les chardons.

    Il y a donc une concurrence pour l'espace, pour l'acquisition de lumière ou des ressources nutritives et hydriques....

    Effets bénéfiques des engrais verts vis à vis des ravageurs et des maladies

    Certaines plantes ont des propriétés très intéressantes vis à vis des bio-agresseurs. On peut relever le cas des crucifères qui contiennent des glucosinolates, des composés soufrés qui ont un effet répulsifs pour de nombreux insectes ravageurs et une action désinfectante au niveau du sol. Ainsi, il peut être intéressant d'implanter un engrais vert à base de crucifères après une culture sujette aux maladies fongiques ou bactériennes comme cela peut être le cas par exemple derrière des pommes de terres ou des tomates attaquées par le mildiou ou bien à proximité des vignes.

    La moutarde, semée dans les inter rangs des vignes, permet de limiter le développement des maladies cryptogamiques et des nématodes phytopathogènes

    D'autres plantes possèdent également des propriétés nématicides ou nématifuges contre les nématodes phytopathogènes qui se nourrissent des racines des plantes. On peut noter l'exemple de la phacélie , des tagètes ou de la moutarde brune

    Enfin, les engrais verts, cultivés sur une année complète, peuvent casser le cycle de développement des maladies ou des insectes ravageurs.

    Nous vous proposons différentes espèces d'engrais verts. Toutes ces semences sont biologiques et peuvent être semées seules ou bien en mélanges pour profiter des propriétés de chaque espèce.

    • Le seigle fourrager : une céréale qui structure le sol et inhibe la levée des adventices
    • La phacélie : une plante couvre sol à forte production de biomasse et mellifère, la star des engrais verts
    • La moutarde blanche : une crucifère à la croissance rapide et un système racinaire puissant
    • Le sarrasin : une polygonacée idéale pour casser le cycle des maladies et limiter le développement des adventices
    • La vesce commune, à associer avec du seigle. Compétitive, elle enrichira le sol en azote
    • La bourrache, une plante médicinale aux racines très puissantes : effet décompactant assuré
    • La jachère fleurie : Mélange de 15 espèces végétal à implanter toute une année. Attire les insectes auxiliaires et les pollinisateurs

    Il y a 6 produits.

    Affichage 1-6 de 6 article(s)