Guêpes et frelons

Voir directement les 2 produits

Les guêpes et frelons

Les guêpes et frelons appartiennent à une grande famille d’insectes: les hyménoptères. Celle-ci compte plus de 130 000 espèces qui sont réparties dans 3 grands groupes :

Abeille mellifère sur fleur sauvage

Les abeilles et bourdons

Guêpe commune se reposant sur une feuille

Les guêpes et frelons

La fourmi fait également partie des hyménoptères

Les fourmis

Les guêpes

Généralités

Lorsque l’on évoque les guêpes, on pense tout de suite à cet insecte jaune et noir à la piqure douloureuse pouvant provoquer des allergies. Pourtant, les guêpes représentent une grande famille d’insectes dont la majorité sont inoffensifs pour l’homme. Nous pouvons par exemple citer :

  • Les guêpes parasitoïdes, dont la larve se développe à l’intérieur d’un insecte hôte. Ce sont d’excellents auxiliaires de lutte biologique ! La plus connue est sans nul doute le trichogramme.  Cette petite guêpe microscopique parasite les œufs de pyrales et de mites.
  • Les guêpes phytophages dont la larve se nourrit de végétaux. Nous pouvons citer les symphytes (tenthrèdes) qui sont des ravageurs ponctuels de nombreuses cultures.
  • Les guêpes xylophages dont la larve se nourrit de bois. L’exemple le plus connu est sans doute le grand sirex. Celle-ci pond ses œufs dans du bois fraîchement coupé grâce à son puissant ovipositeur.
  • Les guêpes solitaires prédatrices. Ces espèces bâtissent de petits nids dans lesquels se développeront leurs larves. Elles les nourrissent en leurs apportant des proies diverses qu’elles auront préalablement chassées. On peut citer par exemple la guêpe maçonne qui façonne de petits nids en terre qu’elles rempliront d’araignées afin de nourrir leurs larves.
  • Les guêpes dites sociales, qui comportent une ou plusieurs reines et qui fondent des colonies de tailles variables. Elles ont un rôle très important dans l’écosystème. Elles consomment de nombreuses chenilles, mouches et autres larves d’insectes. C’est dans ce groupe là que l’on retrouve les guêpes pouvant causer des nuisances pour l’homme.

La guêpe commune (Vespula vulgaris) et la guêpe germanique (Vespula germanica)

La guêpe commune, Vespula vulgaris

La guêpe germanique, Vespula germanica

Description

Ce sont les 2 principales espèces provoquant des nuisances pour l’homme. Celles-ci sont jaunes avec des rayures noires. Elles mesurent entre 12 et 17 mm et possèdent de puissantes mandibules lui permettant de découper des insectes mais également de petits morceaux de viandes ou de fruits. Elles sont également pourvues d’un dard contenant un venin toxique.

On distingue 3 catégories individus chez les guêpes :

  • La reine, qui est là celle à pondre au sein du nid.
  • Les mâles, qui ont une fonction de reproducteurs uniquement.
  • Les ouvrières, qui assurent l’élevage des jeunes larves, la construction du nid, l’approvisionnement en nourriture et la défense de la colonie.

Biologie des guêpes

Au début du printemps, une reine solitaire cherche une cavité dans le sol, un arbre ou bien un mur afin de fonder sa colonie. Une fois le site trouvé, elle commence la construction du nid qui est constitué de fibres de bois malaxées. Elle pond ensuite ses premiers œufs dans les alvéoles du nid, et s’occupera seul de l’élevage de la première génération d’ouvrières.

Une fois que les premières ouvrières sont nées, la reine ne quittera plus le nid et assurera seulement la ponte de nouvelles ouvrières.

La colonie va rapidement s’agrandir pour atteindre une population de 5 000 à 10 000 individus

A l’automne, la reine commence à pondre de jeunes larves qui donneront les futures reines et futurs mâles. Ceux-ci se reproduiront et les futures reines chercheront une cavité où passer l’hiver afin de fonder seule une nouvelle colonie au printemps suivant.

On peut noter que l’ancienne reine et l’ensemble des ouvrières meurent à l’approche de l’hiver.

Les guêpes sociales sont omnivores et ont un rôle indispensable dans l’équilibre des écosystèmes. En effet, elles chassent de nombreux insectes afin d’assurer un apport en protéines à leurs larves. Un nid de guêpe est capable d’engloutir plusieurs dizaines de milliers de mouches, chenilles et autres larves d’insectes chaque année. Elles régulent ainsi efficacement le développement de nombreux insectes ravageurs (Par exemple la pyrale du buis).

Nuisances occasionnées par les guêpes

Comme il est dit précédemment, les guêpes sont appréciées pour leur efficacité à réduire les populations d’insectes ravageurs. Mais, elles consomment également des liquides sucrés comme le miellat d’insectes et des fruits. Dans certains cas, les attaques de guêpes sur les fruits mûrs rendent les récoltes impossibles

Les guêpes régulent les populations de certains insectes ravageurs
Cette guêpe (poliste) a chassé un insecte pour nourrir ses larves

Les piqures de guêpes sont également problématiques. Celles-ci, même si elles sont rares, ont lieu lorsqu’elles se sentent menacées. Les cas de piqures les plus fréquents sont par exemple : lorsque quelqu’un s’approche d’un nid, ou bien lorsque des mouvement brusques sont effectués afin de les chasser, mais également lorsqu’elles se retrouvent coincés. Ces piqures de guêpes, bien que très douloureuses, peuvent parfois être responsables d’allergies, pouvant dans certains cas entrainer un choc anaphylactique ou un œdème de Quincke. Une invasion de guêpes peut donc rapidement rendre un repas en extérieur impossible !

Les guêpes adultes sont attirées par les liquides sucrés
Les liquides sucrés attirent les guêpes, ce qui peut rendre un repas à l'extérieur impossible.

Le frelon commun (Vespa crabro)

Description du frelon commun

Le frelon Européen, Vespa crabro, est le seul frelon endémique de France. Il ressemble à une grosse guêpe, mais il atteint une taille beaucoup plus grosse, à savoir 18 à 25 mm pour les ouvrières et 40 mm pour la reine. Contrairement aux idées reçues, le frelon Européen est plus gros que le frelon Asiatique. Il est également jaune et noir alors que le frelon Asiatique est majoritairement noir (voir photo ci-dessous).

Le frelon commun est plus gros que le frelon Asiatique.

Le frelon commun, Vespa crabro

Le frelon commun est peu agressif, il se nourrit de guêpe, mouches, chenilles et diverses larves d'insectes. Sa tête et ses pattes sont roussâtres et son abdomen jaune rayé de noir. Il est très apprécié pour son rôle de prédateur d'insectes ravageurs.

Le frelon Asiatique se rencontre régulièrement sur les fleurs de lierre.

Le frelon Asiatique, Vespa velutina

Le frelon Asiatique se montre agressif lorsque l'on s'approche de son nid. Il se nourrit essentiellement d'insectes pollinisateurs, à savoir les abeilles mellifères et solitaires. Il se tient souvent en embuscade devant les ruches. Contrairement au frelon Européen, il est beaucoup plus sombre et possède des pattes jaunes. Il est également capable d'effectuer de longs vols stationnaires.

Biologie du frelon européen

Fondation d'un nid de frelon européen
Cette jeune reine commence la fondation de sa colonie

Au mois d'Avril - Mai les reines frelons cherchent un endroit où bâtir leurs nids. Elles choisiront un trou dans le sol, une cavité dans un arbre, une charpente, des bottes de pailles ou un nichoir à oiseaux abandonné… Une fois le site trouvé, elle bâtit un nid en "papier mâché" composé de fibres végétales malaxées.

Dès que les premières alvéoles sont construites, la reine y dépose ses oeufs et partira à la chasse afin de nourrir ses jeunes larves. Une fois que la première génération d'ouvrières apparaît, elle ne quittera plus le nid et n'assurera plus que la ponte.

Au fur et à mesure, la colonie s'agrandit jusqu'à atteindre une population de plusieurs centaines d'individus. A l'automne, des reines et des mâles apparaissent dans la colonie. Ce sont eux qui assureront la fondation de nouvelles colonies l'année suivante ! On peut noter que l'ancienne reine et l'intégralité des ouvrières ne survivront pas à l'hiver.

Le frelon européen de part son régime alimentaire à un rôle écologique très important. Une colonie de frelons est capable d'engloutir plus de 500 g d'insectes par jour pour nourrir ses larves. Les frelons chassent des chenilles, guêpes, mouches, araignéessauterelles, abeilles… 

Les frelons adultes consomment essentiellement des aliments sucrés tels que du miellat, des fruits… 

Nuisances occasionnées par les frelons Européens

Malgré sa taille impressionnante, c'est un insecte relativement inoffensif qui pique uniquement lorsqu'il se sent menacé. Les cas de piqures les plus fréquents arrivent lorsque le nid est dérangé, ou bien lorsque l'on marche sur un frelon en train de manger un fruit tombé au sol. On peut noter que son venin est moins toxique que celui des abeilles ! Seules les personnes allergiques encourent un risque.

Le frelon européen est l'un des rares hyménoptères à continuer son activité la nuit. Il est donc fréquent d'avoir des frelons qui, attirés par la lumière, rentrent dans les maisons.

Le frelon commun, outre la peur qu'il véhicule, ne provoque que peu de nuisances. Il peut provoquer des dégâts sur les fruits mûrs, pouvant mettre à mal une récolte.

Lutter contre les guêpes et frelons

Malgré leur rôle écologique essentiel, il est parfois nécessaire de réguler leur population afin de préserver une récolte de fruits ou bien de limiter le risque d’accident. L’installation de pièges à guêpes et frelons dans un verger ou bien à proximité d’une terrasse est alors envisageable. Ce sont les 2 seuls cas de figure où nous conseillons l’installation d’un piège ! Il faut également respecter d’autres conditions à savoir :

  • Pour un verger, le piège doit être installé durant la période de récolte des fruits uniquement. Ceci afin de protéger les fruits mûrs (qui attirent les guêpes et frelons) et de réduire le risque d’accident durant le ramassage. Pensez à l’enlever une fois la récolte terminée. Les guêpes et frelons s’attaquent en effet à de nombreux vers des fruits.
  • Pour protéger une terrasse, installez un piège à proximité durant la période estivale.
  • Evitez d’installer un piège durant le printemps, vous risquez d’attraper les reines guêpes et frelons durant la période de fondation de la colonie.

Si un nid de guêpes ou de frelons est installé à un endroit fréquenté, il convient d’appeler un professionnel pour le faire enlever.

Dans le cas du frelon asiatique, il est indispensable de signaler la présence d’un nid à la mairie

Pour lutter contre les frelons, frelons asiatiques et les guèpes qui menacent votre environnement immédiat, nous vous conseillons l'attractif à guèpes et frelon, à utiliser avec le piège pour guèpes et frelons ou frelons asiatiques.

Il y a 2 produits.

Affichage 1-2 de 2 article(s)