Brisures de prêles anti maladies des plantes

Ce produit se conserve longtemps Traitement à base de substances naturelles Utilisable en agriculture biologique

La prêle (Equisetum arvense) est une plante classée comme substance de base pour lutter contre plusieurs maladies fongiques comme l'oïdium, la tavelure, l'alternariose, la septoriose de la tomate et la cloque du pêcher. Elle se présente sous forme de brisures séchées à utiliser pour la préparation de décoctions et à pulvériser en préventif ou curatif sur les cultures sensibles.

Voir la description détaillée
Conditionnement de
Quantité
Disponible

6,90 €

 Notes et avis clients
personne n'a encore posté d'avis
Sur ce produit :
Livraison offertedès 100€ d'achats
et sur de nombreux produits

Description Brisures de prêles anti maladies des plantes

Les maladies cryptogamiques / fongiques

Chez les végétaux, il existe de nombreuses maladies induites par des agents pathogènes. Les plus fréquentes sont celles provoquées par des champignons phytopathogènes. On parle alors de maladies cryptogamiques. Celles-ci se développent essentiellement sur des végétaux affaiblies, victimes par exemple d'attaques de ravageurs ou ayant subit un stress (manque d'eau, froid, fortes chaleurs …) ou alors étant carencés en minéraux. Vous trouverez ci-dessous les principales maladies rencontrées au jardin et contre lesquelles la décoction de prêles a un effet.

Le mildiou de la tomate

Le mildiou

Le mildiou désigne un ensemble de maladies causées par plusieurs champignons.

Elles se manifestent pas l'apparition de taches brunes, de moisissures blanches et d'un flétrissement des feuilles.

Les attaques de mildiou apparaissent en cas de très forte humidité. Les spores sont transportés par le vent et la maladie se propage très rapidement.

Les cultures sensibles : Presque toutes les cultures, surtout les tomates , pommes de terre et vignes.

L'oïdium

L'oïdium, ou maladie du blanc, est causé par un champignon. Il commence à se développer en Mai, par temps chaud et humide et lorsque les écarts de températures entre le jour et la nuit sont importants.

On remarque son attaque par l'apparition d'une "poudre blanche" à la surface des feuilles, tiges, fleurs et parfois fruits. Il s'en suit une déformation, une chute des feuilles ainsi que des baisses de rendement pour les cultures fruitières et potagères. C'est une maladie extrêmement contagieuse

Parmi les cultures sensibles on retrouve :  Courgettes, concombres, salades, vignes, pommiers et rosiers

La maladie du blanc
Pomme et poire tavelées

La tavelure de la pomme et de la poire

La tavelure est une maladie spécifique des pommiers et poiriers. Elle se caractérise par l'apparition d'un feutrage brun sur les fruits, des crevasses et déformations. Elle s'attaque également au feuillage qui se retrouve marbré de taches brunes. Là aussi une forte humidité est responsable de cette maladie.

Cultures sensibles : Pommiers et poiriers

La cloque du pêche

La cloque du pêcher est une maladie fongique très répandue qui touche les pêchers et nectariniers. Cette maladie s'attaque aux feuilles et au fruits provoquant des boursouflures rouges ou vertes pâles caractéristiques. Après ce stade, les feuilles prennent une teinte brune puis commencent à tomber de fin juin à début juillet. Les dégâts sont très importants et entraînent un dessèchement des rameaux, une production de fruit qui peut être nulle et parfois la mort de l'arbre au bout de plusieurs années d'attaques. Des conditions froides et humides sont favorables au développement de cette maladie.

Cultures sensibles : Pêchers et nectariniers

Feuilles de pêcher cloquées

La décoction à base de brisures de prêles, un traitement naturel contre les maladies cryptogamiques

Les propriétés antifongiques de la prêle

Des plants de prêle

Son action aussi bien préventive que curative contre les maladies cryptogamiques s'explique par sa composition :

  • La silice : Stimule les défenses immunitaires de la plante et créée une barrière physique qui empêche les spores de champignons pathogènes de germer (action préventive).
  • Les flavonoïdes et acides phénoliques : Ont une activité anti-fongique et anti-microbienne qui limite le développement du pathogène.
  • Enzyme HTG (unique à la prêle) : Induit un épaississement de la paroi cellulaire de la plante qui la rend plus résistante.

La prêle permet de lutte contre toutes les maladies des plantes citées précédemment ainsi que contre l'alternariose et la septoriose de la tomate, la fonte des semis, la moniliose, le pourridié, ainsi que contre de nombreuses pourritures …

Composition de nos brisures de prêles

Nos brisures de prêles sont composées à 100% de prêles des champs Equisetum arvense (Feuilles et tiges) qui ont été séchées puis hachées ou broyées.

Substance de base autorisée selon le règlement 1107/2009 et le document SANCO/12386/2013-rev5 : Equisetum arvense L.

Utilisation des brisures prêles pour le traitement par pulvérisation

Préparation de la décoction de prêles

  • Faire macérer 100 g de prêles séchées dans 5 L d'eau de source ou de pluie durant 30 minutes.
  • Puis faire bouillir durant 45 minutes.
  • Laisser refroidir puis filtrer.

Pulvérisation sur les plantes

  • Diluer la décoction au 1/10 (Prélever 1 litre de décoction et ajouter 9 litres d'eau).
  • Pulvériser sur les 2 faces du feuillage en suivant les doses du tableau des usages ci dessous.
  • Utiliser de préférence en préventif pour une meilleure efficacité.

La décoction de prêle peut être stockée quelques jours à 6°C mais doit être utilisée le plus rapidement possible pour conserver toutes ses propriétés.

N'hésitez pas à coupler l'application de décoction de prêle avec d'autres produits de traitements naturels (hors bouillie bordelaise ou cuivre).

Tableau des usages de la décoction de prêles

Respectez un délai avant récolte de 15 jours.

Utilisation des brisures sèches directement dans le substrat ou le paillage

Incorporez directement les brisures sèches lors de la plantation, du rempotage ou du paillage à hauteur de 9 % en mélange avec le substrat de culture ou le paillis

Maladies ciblées

  • Rouilles et maladie des taches noires
  • Moniliose, oïdium et mildious
  • Septoriose
  • Fonte des semis, champignons racinaires et pythium

Cultures à protéger

  • Rosiers
  • Arbres et arbustes d'ornement
  • Tomates
  • Concombres, cornichons

Nos autres traitements naturels et bio contre les maladies cryptogamiques

La lécithine

Pour lutter contre les taches noires sur rosiers, cloque du pêcher, mildiou, oïdium et rouille.

Le soufre minéral

Le soufre est un excellent anti-fongique pour lutter contre la tavelure et l'oïdium.

L'anti-maladie polyvalent

Ce produit crée une flore de couverture bactérienne qui empêche les maladies comme l'oïdium, le feu bactérien, la tavelure et la pourriture grise de se développer.

 Avis

Soyez le premier à donner votre avis !