Thrips

Les thrips sont de petits insectes qui piquent les plantes pour se nourrir. Cet insecte très prolifique devient vite envahissant dans les serres, vérandas et sur les plantes d'intérieur. Si rien n'est fait la culture attaquée a peu de chance de survivre.
Nous vous détaillons ici tous les détails sur les thrips, et les moyens de luttes biologique.

Biologie des thrips

Il est possible de prévenir l'apparition des thrips par une action simple : humidifier ! En effet, à la belle saison, l'environnement devient sec. Cela constitue un terrain idéale pour ce ravageur. Attention toutefois aux plantes sensibles aux maladies cryptogamiques, vous risqueriez de faciliter leur développement par l’humidification.

Les Thrips sont de minuscules insectes parasites de de 1 à 2,5 mm, au corps allongé de couleur jaune, noir ou brun. Plus petits et plus discrets que les pucerons, ils possèdent un corps longiligne avec des ailes et sont très difficiles à repérer.
Les thrips forment un vaste ensemble correspondant à l'ordre des Thysanoptères qui comptabilise plus de 3000 espèces.

Les adultes et les larves se nourrissent en perçant les tissus des végétaux pour en sucer le contenu, laissant à cet emplacement des taches blanches ou brunes. On rencontre les thrips toute l’année en cultures sous serres mais les populations explosent de Mai à Septembre. La principale espèce de thrips ravageur est le thrips des petits fruits (Frankliniella occidentalis).

Thrips vue au microscope
Thrips vue au microscope

Conditions de développement des thrips

Les thrips apprécient les milieux chauds et secs, on les retrouve souvent en milieux fermés : dans la maison et dans les cultures intérieurs, serre ou en vérandas, mais également dans les cultures extérieurs en pleine terre. Ce sont des insectes très prolifiques qui peuvent avoir jusqu’à douze générations par an. S'attaquant d'abord aux jeunes feuilles, elles peuvent affaiblir considérablement les plantes, diminuer les récoltes tout en les rendant beaucoup plus sensibles aux maladies virales ou fongiques.

Plantes et cultures impactées par les thrips

De très nombreuses plantes sont victimes d'attaques de thrips. Parmi elles, on retrouve : le pois, les haricots , l'oignon, les tomates, les choux, les navets, les radis, les cucurbitacées ou les brocolis pour ce qui est des légumes.

Les rosiers, chrysanthèmes, bégonias, orchidées, ainsi que de nombreuses plantes d'intérieurs ou cultivées sous serre se voient fréquemment affaiblies par des attaques de thrips. Les petits fruits tel que les fraisiers et framboisiers s'avèrent particulièrement sensibles.

Les arbres fruitiers, les oliviers et arbustes des jardins d'ornements peuvent aussi se voir parasité par ces insectes.

Lutte biologique contre les thrips

Actions préventives

Il est possible de prévenir l'apparition des thrips par une action simple : humidifier ! En effet, à la belle saison, l'environnement devient sec. Cela constitue un terrain idéale pour ce ravageur. Attention toutefois aux plantes sensibles aux maladies cryptogamiques, vous risqueriez de faciliter leur développement par l’humidification.

Traitements naturels

Afin de lutter efficacement contre les thrips, nous vous proposons une gamme de produits efficaces pour une stratégie globale de lutte biologique qui se déroule en 2 temps

Ces actions, si elles sont bien entreprises vous permettrons d'éradiquer les thrips sans utilisation de produits insecticides chimiques, et en respectant la nature et la biodiversité.

Chrysope auxiliaire, prédateur des thrips
Chrysope auxiliaire, prédateur des thrips

Il y a 8 produits.

Affichage 1-8 de 8 article(s)