Nématode sf contre les vers des fruits (Carpocapse pomme, poire et noix et tordeuse orientale du pêcher) Agrandir l'image

Nématodes contre les vers des fruits

Neuf

Steinernema feltiae est un vers microscopique qu’on retrouve naturellement dans les sols français. Il s’attaque aux stades hivernant des vers des carpocapses et des tordeuses orientales, deux ravageurs d'importance en arboriculture. Appliqué à l'automne, S. feltiae limite la pullulation des vers des fruits au printemps suivant

Plus de détails

10,50 € TTC

Livraison : 2 à 4 jours

  • 5 Millions pour 30 m² ou 2 arbres
  • 25 Millions pour 150 m² ou 10 arbres
  • 50 Millions pour 300 m²
  • 250 Millions pour 1500 m²
  • 500 Millions pour 3000 m²

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue

En savoir plus

Biologie des carpocapses et tordeuses

Les vers des fruits sont des ravageurs d’importance en arboriculture. En effet, en forant la chaire du fruit ils entraînent une très forte dépréciation de leur valeur marchande. Du fait du développement rapide de moisissures, les fruits atteints se conservent très mal. Deux espèces sont particulièrement nocives : les carpocapses des pommes et des poires et les tordeuses orientales du pêcher.

Le carpocapse des pommes et des poires (Cydia pomonella) est un lépidoptère. Le papillon fait environ 18 mm d'envergure. Il possède des ailes antérieures grisâtres maculées d’une large tache brune bordée de lignes dorées et des ailes postérieures brunes. La chenille est rose pâle et a une tête brune. Elle mesure environ 15 mm de long. La chenille est un ravageur des pommiers, des poiriers, des abricotiers, des pêchers, des pruniers des cognassiers, ou des noyers.  Elle cause des dégâts importants notamment pendant les étés humides et chauds. Les papillons volent au crépuscule de mai à septembre et pondent leurs œufs directement sur l’arbre. La chenille pénètre dans le fruit avant de le forer et de s’attaquer aux pépins. Un trou de sortie de la larve, souvent couplé à une accumulation de déjections sont visibles sur les fruits lésés. Le carpocapse connait deux à trois générations par an. A l’automne, le carpocapse rejoint le sol sous forme de chenille ou bien reste sur l'arbre en se réfugiant sur l'écorce. Dans les deux cas, la chenille se nymphose en un cocon blanchâtre pour résister aux rudesses de l’hiver.

La tordeuse orientale du pêcher (Cydia molesta) est un lépidoptère. C’est un ravageur des arbres fruitiers, principalement du pêcher, mais aussi du poirier, du pommier, de l'abricotier, du prunier et du cognassier. Le papillon mesure de 10 à 16 mm d’envergure, possède des ailes antérieures brunâtres rayées de blanc, des ailes postérieures grises tandis que ses pattes et son ventre sont argentés. La chenille, est rose, a une tête marron et mesure environ 14 mm de long. Les papillons volent dans les vergers à la fin du jour et pondent leurs œufs sur la face inférieure des feuilles. Dès éclosion, les chenilles s’attaquent aux bourgeons des tiges. Lorsque celles-ci sont trop ligneuses, elles pénètrent à la jonction de pédoncule et du fruit avant de se frayer un passage jusqu’aux pépins provoquant ainsi des dégâts importants. Ces dégâts sont d’autant plus importants que la tordeuse orientale du pêcher connait quatre générations par an, étalées de mars à octobre. A l’automne, la chenille de tordeuse orientale du pêcher rejoint le sol et survit à l’hiver sous forme de cocon.

Et leur parasite naturel : le nématode  Steinernema feltiae

Steinernema feltiae est un nématode (vers microscopique) qu’on retrouve naturellement dans les sols français. Il s’attaque entre autres aux carpocapses (tous arbres confondus) et aux tordeuses orientales mais également à un autre ravageur des vergers à savoir la Sésie du pommier (Synanthedon myopaeformis). Le nématode s’introduit à l’intérieur de ces insectes en passant par leurs voies naturelles avant de libérer une bactérie symbiotique. Celle-ci va dégrader leurs tissus en nutriments qui serviront au développement et à la reproduction des nématodes. Il en découle une immobilisation rapide des insectes et une mort de l’hôte au bout de deux à trois jours. Après cela, les nématodes sont à nouveau libérés dans le sol et partent à la recherche d’autres proies à infester.   

Steinernema feltiae est commercialisé sous forme d’une poudre mouillable. Les nématodes et les coformulants de cette poudre ne présentent aucun risque pour la santé humaine ou celle de vos animaux et sont respectueux de l’environnement. Contrairement aux insecticides du sol chimiques, les nématodes sont spécifiques des ravageurs et ne tuent pas les vers de terre et les autres organismes du sol.

NB : Steinernema feltiae peut également être utilisé pour lutter contre le tigre du platane, les thrips, et les mouches du terreau.  

Sur quelles cultures appliquer S. feltiae ?

Appliquez ce nématode en préventif sous les arbres fruitiers comme les pommiers, les poiriers, les abricotiers, les pêchers, les pruniers, les cognassiers, ou les noyers. Appliqués à l’automne ou au printemps, les nématodes s’attaqueront aux formes hivernantes des carpocapses et des tordeuses. Cela réduira considérablement la pression de ces insectes au printemps.

Stockage des nématodes

Appliquez les nématodes le plus rapidement possible après leur réception. Conservez-les à l’obscurité dans un réfrigérateur entre 4 et 10°C. Ne les congelez pas et ne les exposez pas à des températures supérieures à 30°C. Prenez garde à ne pas dépasser la date d’expiration, l’efficacité du traitement en serait considérablement réduite.

Conditions d’utilisation requises

Pour appliquer les nématodes, la température doit être comprise entre 8 et 30°C et ce durant les 24 H suivant le traitement. Veillez à ce que la zone à traiter soit humide avant et après application. Cela facilitera l’activité de S. feltiae. Profitez de la rosée ou bien arrosez la zone à traiter. La lumière du soleil est très néfaste pour les nématodes, traitez de préférence le soir et si possible par temps couvert ou brumeux.

Certains insecticides chimiques ont un impact négatif sur S. feltiae. Si vous utilisez ce genre de produits,appliquez les nématodes au minimum 3 jours avant ou deux semaines après des traitements chimiques. Pour plus de renseignement contactez-nous.

Comment appliquer S. feltiae?

Les nématodes peuvent être appliqués avec un pulvérisateur. Pour cela, équipez-vous d’un masque, de lunettes et de gants de protection. Veillez avant toute chose à ce que les buses mesurent plus de 0,8 mm de diamètre et que la pression n’excède pas 5 bar. Avant application rincez votre pulvérisateur et retirez tous les filtres à l'intérieur du réservoir et avant les buses. Ajoutez les ¾ du volume d’eau souhaité dans le réservoir du pulvérisateur. Diluez l’intégralité du sachet de nématodes dans un seau d’eau tempérée (entre 14 et 20°C), agitez et laissez reposer pendant 5 min. Passé ce délai, remuez à nouveau le contenu du seau et versez-le dans le pulvérisateur. Rincez le seau et complétez le volume du pulvérisateur. Ajoutez un adjuvant si vous le souhaitez. Commencez l’application immédiatement après la préparation de la bouillie en veillant continuellement à bien agiter le contenu du pulvérisateur tout au long du traitement. Utilisez la bouillie dans son intégralité. Une fois terminé, rincez le matériel à l’eau claire.

Afin de lutter contre les vers des fruits, appliquez la bouillie sur les troncs et la base des charpentières des arbres et sur le sol. Pour les arbres basse tiges en rangs, traitez une surface de 1 m de chaque côté des rangs, pour les arbres isolés, traitez la zone située sous les branches des arbres.  

Appliquez les doses suivantes :

Dosage des nématodes Sf anti vers des fruits : Carpocapse de la pomme, poire et noix et tordeuse orientale du pêcher

* Pour de petites surfaces à traiter, utilisez 5 millions de nématodes dans 15 L d’eau. Cela facilitera l’application. Faites chevaucher vos différents passages de traitement.

Vous pouvez appliquez les nématodes juste après la récolte des derniers fruits et la descente des larves de ravageurs (entre octobre et novembre). 

Période de traitement des vers des fruits (carpocapses et tordeuses) avec les nématodes sf

Attention : Afin de maximiser l’efficacité du produit, il est important de respecter les conditions d’utilisation.

Les avantages des nématodes :

  • Ils permettent de lutter efficacement contre un grand nombre de ravageurs
  • Ils ne présentent aucun risque pour la santé humaine ou animale (animaux de compagnie, vers de terre…)
  • Ils ne présentent aucun risque pour l’environnement
  • Pas de risque de développement de résistances
  • Pas d’influence négative sur les rendements des plantes
  • Pas de délais avant rentrée

Optimisez vos chances de succès :

  • Il faut respecter les conditions d’utilisation au risque d’assister à une sévère diminution d’efficacité

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Accessoires

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...