Mites textiles, mites des vêtements

Présentation des mites textiles et de leurs dégâts


Il existe différentes espèces de mites textiles, mais la plus rencontrée et très certainement Tineola bisselliella. Cet insecte de la famille des lépidoptères est plus connu sous le nom de teigne commune des vêtements, mite des vêtements ou mite textile. C’est un insecte kératophages qui est capable de se nourrir de composés riches en kératine, une protéine présente dans les poils, les cheveux, les plumes, les ongles et les sabots. Cet insecte est de ce fait considéré comme un nuisible à l’intérieur des installations humaines puisque les larves de mites des vêtements dégradent de nombreux textiles. Dans certains cas, les dégâts sont inestimables au vu de l’aspect historique des pièces attaquées à l’instar de certaines étoffes anciennes, des collections scientifiques d’insectes ou des animaux empaillés à l’intérieur des musées.

Dans les habitations, l’impact des mites des vêtements est moins grave même si ces insectes peuvent faire de véritables ravages dans les placards, gardes robes, dressings et autres penderies qui contiennent des tissus en soie, laine, lin et coton. Les chenilles de mites textiles peuvent même s’en prendre aux tapis et aux rideaux.


Cycle biologique des mites des vêtements


La vie des adultes mites textiles se résume à l’accouplement et à la ponte. Ainsi, ces teignes ne s’alimentent pas et meurent rapidement après s'être reproduites. La mite femelle va pondre plusieurs centaines d’œufs qu’elle va venir placer stratégiquement sur les textiles les plus adaptés à la survie de sa descendance. Les œufs sont de couleur crème et invisible à l’œil nu. Dès l'éclosion, la jeune larve va ingurgiter le plus possible de textile. En fonction des conditions de températures, la larve peut mettre entre deux mois à deux ans pour se métamorphoser en papillon. Le cycle peut alors recommencer. Les adultes et les larves de mites des vêtements sont lucifuges : elles fuient la lumière du jour et c’est pourquoi on les rencontre souvent dans les placards ou bien très incrustées dans les tissus.


Moyens de lutte non chimiques contre les mites des vêtements


Il existe de nombreuses manières d’éliminer les mites des vêtements sans insecticides chimiques. C'est d'autant plus intéressant que ces produits dangereux pourraient être en contact direct avec la peau s'ils était utilisés sur les vêtements.

Une méthode intéressante est la cryothérapie: il suffit de placer les tissus infestés au congélateur durant 48 h. Cette solution est efficace puisqu'elle permet d'éliminer tous les stades des mites textiles, mais souvent peu réalisable. Certaines plantes ont également des propriétés insectifuges pour les papillons, c’est notamment le cas de la lavande.

La lutte biologique s’avère être la solution la plus efficace à l’heure actuelle. Pour cela, on réalisera des lâchers de trichogrammes, des guêpes microscopiques qui pondent leurs œufs dans ceux des mites textiles. Cela leur sera fatal. Un ou deux lâchers suffisent pour nettoyer les placards.

En complément, il est important de détecter les vols des mites textiles. Pour cela, il est recommandé d’utiliser des pièges à phéromone.

L’association de ces deux moyens de lutte permet d’obtenir très rapidement d’excellents résultats.

2 produits
  • 10,70 €

    Lot de 4 pièges à phéromone pour détecter, contrôler et piéger les mites textiles (Tineola bisselliella). Un piège a une capacité de capture de 100 mâles sur une durée de 1 à 2 mois. Tous les traitements naturels contre les mites textiles

    10,70 €
  • 17,00 € 18,50 €
    Promo

    Les trichogrammes sont de toutes petites guêpes qui pondent leurs œufs dans ceux des mites. Ils empêchent ainsi l'apparition des chenilles responsables des dégâts sur vos vêtements.Nous conseillons d'utiliser les trichogrammes avec le piège à phéromone. Lot de 4 diffuseurs pour 4 semaines d'action. Tout savoir sur les trichogrammesNotre dossier complet...

    17,00 € au lieu de 18,50 €