0 Votre panier
Votre compte
Se connecter

Contre les ravageurs des arbres ornementaux

Traitements bio et naturels et auxiliaires de lutte biologique contre de nombreux ravageurs des arbres ornementaux comme : la pyrale du buis, le tigre du platane, le papillon et charançon rouge du palmier, mineuse du marronnierprocessionnaire du pin et hyponomeute du fusain. Nous vous proposons plusieurs solutions avec une gamme de pièges et capsules de phéromones, nématodes, chrysopes et trichogrammes.

  • Papillon palmivore et charançon rouge du...

    En France les palmiers sont victimes de 2 insectes ravageurs invasifs introduits accidentellement : Le papillon palmivore et le charançon rouge du palmier. Dans nos régions, ces insectes n'ont pas de prédateurs naturels connus, c'est pour cela que si un palmier est attaqué et que rien n'est fait, il est condamné.

    Le papillon palmivore

    Le papillon palmivore (Paysandisia archon), originaire d'Amérique du Sud s'attaque à de nombreuses espèces de palmiers telles que : le palmier à chanvre, le Butia yatay, le palmier nain, la palmier phoenix / des canaries ... Les symptômes d'une attaque sont nombreux :

    • Un affaiblissement général du palmier avec un jaunissement et dessèchement des palmes.
    • Une malformation du stipe.
    • Une perforation des palmes avec la présence de gomme ou de sciures dans la couronne
    • Le reste des anciennes chrysalides à la base des palmes.

    Pour lutter contre le papillon palmivore l'application d'un traitement bio  à base de nématodes anti papillon du palmier s'avère très efficace.

    Le charançon rouge du palmier

    Le charançon rouge du palmier (Rhynchophorus ferrugineus) est originaire d'Asie, cette espèce invasive se nourrissant de tout type de palmiers et agaves est à lutte obligatoire. Un palmier infesté par les larves de charançons rouges est condamné si rien n'est fait rapidement, en effet ces gros vers blancs se nourrissent de l'intérieur du stipe forant de nombreuses galeries. Les premiers symptômes d'une attaque passent inaperçus, mais au bout de quelques temps on observe :

    • Une chute des palmes.
    • Un pourrissement des stipes entraînant la mort du palmier.

    Pour lutter contre ce ravageur, il faut dans un premier temps de confirmer sa présence (les premières infestations passent inaperçues). Pour cela, l'utilisation d'un piège à phéromone anti charançons rouges du palmier couplé avec une phéromone d'agrégation est recommandé. Si des adultes sont capturés vos palmiers sont probablement infestés, il faut alors appliquer un traitement bio : les nématodes Sc anti charançon rouge du palmier.

  • Chenilles processionnaires du pin et du chêne

    La processionnaire du pin (Thaumetopoea pityocampa) est un petit papillon nocturne dont la chenille s'attaque aux aiguilles de nombreuses espèces de pins, comme le pin sylvestre, le pin noir et blanc, le pin maritime et parfois les cèdres. On repère facilement sa présence grâce aux gros nids blancs et soyeux qu'elles tissent en extrémité de branche pour passer l'hiver. De Février à avril, les chenilles quittent leurs nids en formant une longue procession pour s'enterrer dans le sol et se transformer en chrysalides.

    La dangerosité de cette chenille ne vient pas uniquement des dommages qu'elle peut occasionner aux pins, mais également de ses nombreux poils urticants très allergisants pouvant être mortels pour les animaux. La période la plus à risque se situe au moment de la procession.

    Il existe plusieurs traitements bio et naturels pour lutter contre la chenille processionnaire du pin. Pour que la lutte biologique soit efficace il est conseillé d'agir à plusieurs niveaux :

  • Mineuse du marronnier

    La mineuse du marronnier (Cameraria ohridella) est un tout petit papillon qui pond ses oeufs sous les feuilles du marronnier. La chenille va pénétrer à l'intérieur et les forer provoquant l'apparition de tâches brunes, un dessèchement progressif et leur chute. Les dégâts sont toujours impressionnant et affaiblissent l'arbre année après année.

    Il existe à ce jour très peu de traitements naturels et bio pour lutter efficacement contre ce ravageur. Il est possible de limiter les dégâts en installant des pièges à phéromones contre la mineuse du marronnier couplé avec une phéromone spécifique. Ce dispositif capture uniquement les papillons mâles ce qui réduit les accouplements.

    Ces petits papillons ont tendance à remonter le long du tronc des marronniers pour atteindre les feuilles. Etaler de la glu arboricole autour du tronc permet d'en piéger une quantité non négligeable.

  • Tigre du platane

    Le tigre du platane ou punaise réticulée du platane est un petit insecte blanc crème avec des tâches sombres qui appartient à la famille des punaises. Les adultes passent l'hiver sous l'écorce et rejoignent les branches et feuilles dès la fin Mars. Pour se nourrir, il pique la face inférieure des feuilles de platanes qui par la suite vont se décolorer et chuter. Les dégâts sont souvent impressionnants au mois de Juillet et Août.

    Un programme de lutte biologique complet a été mis en place afin de lutter contre le tigre du platane : PETAAL. Il combine l'utilisation d'un traitement bio et naturel : les nématodes et d'un agent de lutte biologique : la chrysope.

    • Appliquer des nématodes Sf anti tigre du platane sur le tronc et les charpentières dès le mois de Mars afin d'éliminer les tigres qui passent l'hiver sous l'écorce avant qu'ils ne rejoignent le feuillage.
    • Installer des bandelettes d'oeufs de chrysopes début Juin dans le feuillage. les jeunes chrysopes vont s'attaquer aux larves de tigre du platane issues des adultes hivernants.

    En cas de très forte infestation, un traitement du feuillage avec les nématodes est aussi possible fin Avril et fin juillet.

  • Pyrale du buis

    La pyrale du buis (Cydalima perspectalis) est un papillon nocturne aux ailes blanches et marrons. Originaire d'Asie et n'ayant pas de prédateur naturel en France elle a envahi progressivement tout le territoire.

    Sa chenille verte claire à bandes noires est une grande consommatrice de feuilles de buis. Les signes d'une attaque sont des feuilles qui sèchent, tombent et sont recouvertes de fils de soie et de déjections.

    Pour une lutte bio efficace contre la pyrale du buis nous vous conseillons la stratégie suivante :

    • L'installation d'un piège à phéromone avec une phéromone longue durée anti pyrale du buis permet de détecter les vols du papillon et donc le début d'un cycle de reproduction. 
    • Une fois les premiers papillons capturés vous pouvez effectuer un lâcher de trichogrammes. Ces petites guêpes microscopiques pondent leurs oeufs dans ceux des pyrales du buis empêchant ainsi l'apparition d'une nouvelle génération de chenilles. 
    • Si les chenilles sont déjà présentes ou alors 2 semaines après avoir capturé les premiers papillons,  l'application d'un traitement bio à base de bacilles de Thuringe est recommandé.
    • Certaines espèces de chauves souris sont des prédatrices de papillons de pyrale du buis. Installer un gîte à chauves souris au jardin permet d'éliminer une partie des papillons tout en préservant la biodiversité.
  • Hyponomeute du fusain
Conditions Générales de ventes Mentions Légales Infos livraison Protection des données personnelles Retour & remboursements